Qui ? Quoi ?Assurances ... Où ?
zone autocompletion

Recherche par département : -- HAUTE-NORMANDIE --

27 - Eure | 76 - Seine-Maritime

Vous recherchez une entreprise, vous souhaitez rentrer en relation directe avec une société, chercher un spécialiste de la santé, de l'immobilier, de la justice ou encore de la restauration ! Vous trouverez dans cet annuaire toutes les professions classées par secteur d'activité :
alimentationgastronomieartculturebeauté, bien-êtreemploiformation, enseignementimmobilier, informatiquehightechinternet, justice, droit, maisonhabitat,santéservices, business, shopping, modesorties, divertissementssports, tourismevie pratique.

 

Située en aval de la Seine, la Haute-Normandie est le débouché naturel du Bassin parisien pour accéder à la mer. Les deux grands ports maritimes du Havre et de Rouen se situent respectivement au 2e et 6e rang national.

Le relief et l'hydrographie ont favorisé au XIXe siècle la création d'industries textiles et de papeteries. Plusieurs raffineries se sont implantées entre Rouen et Le Havre avant la guerre. Un pôle pétrochimique considérable s'est ainsi développé autour de cet axe et réalise un tiers de la production française de produits raffinés en 2004. Dans les années 1960, l'industrie automobile s'est installée, suivie par d'autres industries décentralisées (électronique, pharmacie et parfumerie), développant un important réseau de sous-traitance. Enfin, dans les années 1980, deux centrales nucléaires ont été construites, Paluel et Penly, produisant un dixième de l'électricité française. La Haute-Normandie est donc un lieu privilégié pour les grands groupes industriels dont les sièges sociaux sont souvent localisés en Île-de-France.

L'industrie très présente

L'importance de l'activité industrielle va de pair avec une représentation plus forte de l'emploi industriel (un emploi sur 5) par rapport à l'ensemble du territoire (moins d'un emploi sur 6). En corollaire, le tertiaire est moins développé même si les fonctions transports-logistiques portées par l'activité portuaire sont très présentes. Même si elle n'emploie que 2,4 % des actifs de la région, l'agriculture constitue un secteur économique important, couvrant les 3/4 du territoire haut-normand. Elle est plutôt spécialisée dans les grandes cultures, avec en particulier le 1er rang des régions pour la production de lin. L'industrie agroalimentaire est assez peu liée à l'agriculture locale mais plutôt en cohérence avec la vocation portuaire de la région (1re région productrice de chocolat).

La Haute-Normandie est composée de deux départements : l'Eure et la Seine-Maritime. Au 1er janvier 2007, elle compte 1,8 million d'habitants, dont un tiers réside dans l'Eure. Depuis 1999, la croissance de la population se tasse par rapport aux années 1980. À l'instar des régions du nord et de l'est de la France, l'écart de croissance se creuse avec le niveau national. Ainsi, le poids de la population haut-normande en France baisse légèrement à 2,9 %. D'une part, par rapport aux décennies précédentes, le solde des entrées et des sorties reste négatif, d'autre part l'excédent des naissances sur les décès se réduit. Cependant, celui-ci, rapporté à la population, reste légèrement supérieur à celui de la France. La Haute-Normandie demeure ainsi parmi les régions les plus jeunes.

Attractivité d'emploi et de population contrastée entre les deux départements haut-normands

La situation est contrastée entre les deux départements : la Seine-Maritime supporte l'ensemble du déficit migratoire tandis que l'Eure reste un département attractif grâce à sa proximité avec l'Île-de-France. L'Eure demeure un département attractif en termes d'habitat mais moins en termes d'emploi, puisque plus de 25 % des actifs travaillent dans un autre département, contre moins de 7 % pour la Seine-Maritime. L'attractivité touristique de la région est assez limitée, comparée à beaucoup d'autres régions, et correspond essentiellement à des courts séjours.

Entre 1999 et 2006, l'emploi augmente sensiblement : + 0,6 % en moyenne chaque année. Cette progression est cependant moindre qu'en France métropolitaine (+ 1,2 %). Le chômage baisse de 3 points sur cette période et l'écart avec le taux national se réduit à environ 1 point. En 2008, le chômage remonte néanmoins. En Haute- Normandie, les formes d'emploi précaire sont plus répandues, en particulier l'intérim et les contrats aidés, et le niveau des diplômes est légèrement inférieur à la moyenne nationale. Malgré cela, la part des haut-normands vivant sous le seuil de pauvreté reste légèrement inférieure à la moyenne nationale.


X